Sélectionner une page

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, et la ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, ont présenté vendredi 20 juillet 2018 les engagements de l’Etat en faveur de la mobilité propre et de la qualité de l’air. Première cause de mortalité subie en France, la pollution de l’air provoque une perte d’espérance de vie pouvant aller jusqu’à deux ans et est responsable, selon l’Agence nationale de santé publique, de 48 000 décès prématurés par an.

Au cœur de cette action pour lutter contre la pollution de l’air, le Gouvernement souhaite mettre en place un partenariat ambitieux entre les collectivités locales et l’Etat pour développer les Zones à Faibles Emissions (ZFE) dans les territoires particulièrement touchés par la pollution de l’air, d’ici fin 2020, dont la métropole toulousaine. Ces zones sont à la disposition de l’autorité disposant du pouvoir de police de circulation et consistent à protéger la population en limitant la circulation de certains véhicules les plus polluants (particules fines et oxydes d’azote). Au total, la mesure concernera quatorze agglomérations.

La loi d’orientation sur les mobilités comportera des mesures permettant de soutenir une mobilité du quotidien plus propre et plus solidaire, parmi lesquelles :

  • La présentation à la rentrée d’un plan vélo visant à tripler sa part dans nos déplacements
  • Le développement du covoiturage
  • Le soutien à l’accélération du déploiement de bornes de recharge électriques 
  • Une réforme des avantages en nature au travail pour inciter les entreprises à valoriser les mobilités propres