Sélectionner une page

 

La Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale a auditionné, mercredi 7 février, Jacques Chanut, Président d’Action Logement, et Jean-Baptiste Dolci, Vice-président d’Action Logement.

À cette occasion, j’ai interrogé Jacques Chanut sur la signature, le 21 novembre 2017, d’un protocole cadre entre l’État et Action Logement dont les principaux points sont les suivants :

  • La rénovation urbaine des quartiers de la politique de la ville
  • La rénovation énergétique du parc privé
  • La rénovation des centres des villes moyennes
  • Le financement du fonds national des aides à la pierre (FNAP)
  • Le soutien à l’investissement en faveur des organismes de logement social
  • La caution locative VISALE
  • Les jeunes actifs
  • La création d’une structure de portage pour la vente HLM


C’est sur ce dernier point que portait ma question que vous pouvez revoir ci-dessous. En effet, aujourd’hui, seuls 0,18% des logements sociaux sont vendus aux locataires, c’est-à-dire à peine 8 000 logements sur un parc social qui en comprend 4 700 000 ! Le Gouvernement a fixé un objectif de 1%, soit 40 000 logements, à horizon 2022. La structure de portage créée grâce à la convention avec Action Logement, permettra d’accompagner les bailleurs sociaux pour atteindre cet objectif. Par ailleurs, il faut savoir qu’un logement vendu permet d’en construire 2 à 3 nouveaux. Ce dispositif permettra donc de construire plus de logements dans notre pays qui en manque cruellement.

La réponse de Jacques Chanut, président d’Action Logement