Sélectionner une page

Comme chaque dernier dimanche de janvier, je participe dès que je le peux, à la cérémonie annuelle d’hommage à Forain Francois Verdier, chef de la Résistance dans notre région, assassiné le 27 janvier 1944 en forêt de Bouconne.

C’est un moment toujours plein d’émotion auquel j’ai plaisir à participer car cette cérémonie associe l’association de mémoire, les anciens combattants, les élus, et les jeunes, avec la participation chaque année d’un collège différent de la région.
J’ai moi-même eu la chance, en 2003, de faire partie des collégiens invités à commémorer la mémoire du grand « Forain » François Verdier. Malgré la torture et les souffrances endurées, jamais il ne parlera et réussira à préserver l’organisation qu’il avait construite dans la région pour lutter contre l’ennemi.

Cette année, c’est le collège de Lézat sur Lèze en Ariège, qui porte le nom de François Verdier, qui participait pour la première fois. Après une introduction d’Alain Verdier, petit-fils du résistant, les élèves et leurs professeurs avaient préparé une mini-pièce de théâtre et ont entonné plusieurs chants très émouvants. Je crois qu’il est important de faire perdurer cette tradition et cultiver le devoir de mémoire.
Pascal Nakache, président de la ligue des droits de l’homme en Haute-Garonne avec un discours poignant sur la valeur de courage qui a guidé François Verdier dit « Forain ».