Sélectionner une page

La scolarisation des élèves en situation de handicap était un engagement de campagne d’E. Macron : « Nous donnerons accès à un(e) auxiliaire de vie scolaire à tous les enfants en situation de handicap qui en ont besoin pour avoir une scolarité comme les autres » (En marche, Programme).

Elle est une priorité du Président et du Gouvernement.  Dès le 6 juin dernier, S. CLUZEL, secrétaire d’État en charge des personnes handicapées, a présenté en Conseil des ministres une communication sur le handicap, dans laquelle cet objectif s’est trouvé réaffirmé. Il le sera de nouveau mercredi, à l’occasion du Comité interministériel du handicap que présidera le Premier ministre.

Actuellement, plus de 300.000 élèves en situation de handicap sont scolarisés dans les établissements relevant de l’Education nationale. Parmi eux, environ 164.000 ont besoin d’un accompagnement, plus ou moins important en fonction de leur handicap. Pour couvrir l’ensemble de ces besoins, 80 000 postes d’accompagnants sont nécessaires.

En cette rentrée 2017, la capacité à couvrir tous les besoins est là :

  • 50 000 contrats aidés sont mobilisés, comme l’an passé (l’accueil des élèves handicapés à l’école fait partie des priorités sur lesquelles le Gouvernement souhaite réorienter ce type de contrats) ;
  • en plus des 22 000 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap déjà prévus dans le budget 2017, 8068 postes supplémentaires d’AESH ont été créés pour cette rentrée 2017.

 

Grâce à cet effort supplémentaire, les demandes d’accompagnements pour des élèves en situation de handicap ont été pourvues  dans 98 % des cas dès les premiers jours de la rentrée scolaire.

Les situations où des élèves en situation de handicap sont actuellement  encore en attente  sont en cours de règlement. Elles s’expliquent par l’inévitable délai entre le moment de la notification de la demande d’accompagnant et le recrutement.

Pour les familles qui sont en attente, l’ensemble des équipes départementales (inspecteurs, services académiques) est  fortement mobilisé  pour assurer une  résolution rapide  des situations portées à leur connaissance, en lien attentif avec les parents.