Sélectionner une page

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a lancé, jeudi 8 février 2018 dans le grand amphithéâtre de l’École militaire à Paris, la Police de sécurité du quotidien (PSQ). Engagement de campagne du Président de la République, elle vise à moderniser les capacités de nos forces de sécurité intérieure et à les adapter au plus près du terrain.

La police de sécurité du quotidien sera lancée partout sur le territoire, avec 30 quartiers prioritaires de « reconquête républicaine » en zone police et 20 départements « mieux accompagnés » en zone gendarmerie. Les premiers bénéficieront de 600 effectifs supplémentaires et des moyens matériels fléchés dès septembre 2018 et d’ici à janvier 2019, les seconds de 500 effectifs dédiés.

Quelques chiffres :

  • 60 quartiers de reconquête républicaine avec 1 300 effectifs dédiés
  • 20 départements mieux accompagnés avec 500 effectifs dédiés
  • 250 brigades de contact
  • + 10 000 effectifs d’ici 2022
  • Davantage de réservistes d’ici 2020

Je me félicite de la présence du quartier du Mirail à Toulouse parmi les 30 territoires prioritaires de « reconquête républicaine », et de celle de la Haute-Garonne parmi les 20 départements qui seront mieux accompagnés en zone Gendarmerie, avec les compagnies de Toulouse Saint-Michel et Villefranche-de-Lauragais. C’est le fruit d’un travail de plusieurs mois, sur le terrain comme à Paris, aux côtés de Gérard Collomb et d’Emmanuel Macron.