Sélectionner une page

J’ai eu le plaisir d’être reçu aujourd’hui au Palais Niel à Toulouse, siège de l’Etat Major de la 11e Brigade Parachutiste, pour une présentation de l’Armée de terre et de la brigade, aux côtés de plusieurs députés de la région.

Après cette présentation, nous avons pu échanger avec plusieurs militaires issus de divers régiments, venus nous présenter leurs missions et leurs matériels.

Je tiens à remercier le général Collet ainsi que ses équipes pour l’organisation de cette journée. J’ai pu leur dire tout mon soutien et ma reconnaissance pour leur engagement et leur dévouement, tant sur le territoire nationale (dans le cadre de l’opération Sentinelle notamment) qu’en opération extérieure.

IMPORTANT
Le mardi 20 mars prochain, la 11e BP renouvelle son action caritative au profit des blessés de l’armée de Terre, dans la prestigieuse salle de la Halle aux Grains à Toulouse. Un grand concert sera donné par la Musique des parachutistes et the Band of The Parachute Regiment, venu du Royaume-Uni. Didier François, grand reporter à Europe 1, sera le parrain de cette édition 2018. Les fonds récoltés seront entièrement reversés aux blessés de l’armée de Terre par l’intermédiaire de “Terre Fraternité” et de “l’entraide parachutiste”. L’entrée est en vente au tarif de 20 euros.


En savoir plus sur la 11e BP :

Forte de 7500 hommes et femmes, tous parachutistes, la 11e brigade parachutiste est une des brigades interarmes (BIA) des forces terrestres.
Comme les autres grandes unités, la 11e BP est appelée à s’engager dans le cadre des missions intérieures, sur le territoire national (TN), des missions outre-mer en complément ou en appui des forces pré-positionnées ou de souveraineté et de présence, enfin, de mener des interventions sur les théâtres d’opérations extérieures.
Cependant, la 11e BP est la seule à détenir un savoir-faire spécifique : la mise à terre et l’engagement par la 3ème dimension qui la qualifie naturellement pour tous les types de missions nécessitant l’engagement des troupes aéroportées :
– interventions urgentes à longue distance (projection stratégique),
– interventions en zones d’accès difficile (en s’affranchissant des contraintes de mise en place par voie terrestre),
– réserve interarmes dans des conflits aux contours incertains.
Dans un environnement stratégique en perpétuelle évolution et face à des menaces multiples, la 11e BP est organisée et entraînée pour maintenir son action dans la durée tout en utilisant, si nécessaire, des moyens plus lourds sous blindage.
Souplesse d’emploi, polyvalence et réactivité sont les atouts majeurs de cet outil polyvalent de gestion de crise qu’est la 11e brigade parachutiste.

La brigade parachutiste est organisée selon cinq fonctions principales :


COMMANDER
– le général commandant la brigade et son état-major (Toulouse),
– une compagnie de commandement et de transmissions parachutiste (11e CCTP de Toulouse).

RENSEIGNER
– 1 groupement de commandos parachutistes (GCP) : 200 commandos à raison de trois équipes par régiment,
– 1 escadron de reconnaissance et d’intervention antichar : ERIAC du 1er RHP (Tarbes)
– 1 batterie de renseignement brigade : BRB au 35e RAP (Tarbes)

COMBATTRE
– quatre régiments d’infanterie parachutiste : 1er RCP (Pamiers), 2e REP (Calvi), 3e RPIMa (Carcassonne), 8e RPIMa (Castres),
– 1 régiment blindé parachutiste : 1er RHP (Tarbes).

APPUYER
– 35e régiment d’artillerie parachutiste (Tarbes),
– 17e régiment du génie parachutiste (Montauban),
– 1er régiment du train parachutiste (Toulouse-Francazal).

FORMER
– école de troupes aéroportées (Pau),
– centre de formation initiale des militaires du rang (Caylus),
– centre délégué à la livraison par air (Toulouse-Francazal).